Bernard Drevillon

 

 


 

B. Drévillon commence sa carrière de recherche en Physique des Hautes Energies à l’Ecole polytechnique en 1969. Il soutient sa thèse soutenue en 1973. Puis il se tourne vers la synthèse de couches minces de silicium pour applications photovoltaïques et participe à la création du Laboratoire de Physique des Interfaces et des Couches Minces (LPICM) à l’Ecole polytechnique en 1986. Il se spécialise dans une technique de caractérisation optique originale (ellipsométrie spectroscopique) qui permet le suivi en temps réel de la croissance des couches. L’instrument sera ensuite exploitée commercialement par Jobin-Yvon (devenue Horiba) à partir des années 90. Plusieurs centaines d’ellipsomètres ont été vendus depuis dans le monde entier.

B. Drévillon a dirigé le LPICM de 1999 à 2012 et participé activement à la création de l’Institut Photovoltaïque d’Ile de France (IPVF, opérationnel en 2016), en collaboration avec EDF et TOTAL.

B. Drévillon est l’auteur de plus de 250 publications dans des revues à comité de lecture (facteur H : 41) et d’une trentaine de brevets d’invention. Il a dirigé plus de vingt thèses.

Il est Professeur à l’Ecole polytechnique depuis 2001, il dirige le Master Renewable Energy Science and Technology (REST) depuis 2011.

More info: https://www.linkedin.com/pub/bernard-drevillon/50/783/7b




Customize your search:

E.g., 2016-12-03
E.g., 2016-12-03
E.g., 2016-12-03
Sep 15th 2014

Le cours présente les cellules solaires à base de silicium, depuis la physique des semiconducteurs cristallins jusqu’au fonctionnement des modules photovoltaïques. Les semiconducteurs désordonnés utilisés dans les cellules en couche mince sont également traités. Les aspects socio-économiques et environnementaux du photovoltaïque sont abordés.

Average: 1 (1 vote)